Return to site

LE RACCORDEMENT À LA FIBRE EN SECTEUR DIFFUS

· Terrain

Eligibilité de sa maison

Le déploiement de la fibre optique s’est accéléré en France ces dernières années. Avant toute chose, vous devez vérifier que votre maison puisse y être raccordée. Autrement dit, que la fibre a été installée dans votre quartier.

Il est possible de tester son éligibilité à la fibre optique en réalisant un test d’éligibilité sur le site internet d’un fournisseur. Quelques exemples de liens :

Vous êtes éligible ? Oh la bonne nouvelle ! C’est maintenant que le plus difficile commence. Heureusement, on va vous donner quelques conseils ci-dessous.

Le raccordement

Tout d’abord, sachez que (contrairement à un appartement), les frais de raccordement pour les maisons individuelles sont à la charge du propriétaire, donc à votre charge. Contrairement au raccordement au réseau téléphonique pour lequel vous devez passer obligatoirement par ORANGE, vous avez le choix pour le raccordement à la fibre de passer par l’opérateur de votre choix. Principaux opérateurs : ORANGE, BOUYGUES, SFR, FREE.

Voici quelques exemples de budgets à allouer :

  • Orange comme SFR demandent 149 euros pour un raccordement souterrain et même 299 euros pour un raccordement aérien (comprendre, par le toit). 
  • Bouygues, de son côté, facture dès lors que la longueur de câble demandée dépasse 10 mètres à raison de 49 euros par tranche de 10m. 

Seul conseil à vous donner : demandez un devis à l'opérateur que vous avez choisi avant de vous engager et vous retrouver avec une facture au-dessus de ce que vous aviez calculé.

FTTH, FTTB, FTTLA… que de termes barbares !

On va (essayer) de faire simple : voici un petit schéma explicatif d’un réseau FTTH.

Maisons-individuelles-raccordement-fibre-conity

Pour faire simple, la seule "vraie fibre" est appelée FTTH qui signifie"Fiber To The Home". Dans le cas de la FTTH, la fibre arrive jusqu'à votre box directement en fibre optique. C'est pour cette raison que le réseau FTTH présente la meilleure qualité possible (c’est-à-dire, le meilleur débit, jusqu’à 200 Mb/s).

Il existe deux autres solutions qui utilisent de la fibre optique, mais pas jusqu’à votre box :

  • La FTTB (pour « Building ») : la fibre arrive dans l'immeuble, mais les copropriétaires sont raccordés avec du cuivre. 
  • La FTTLA (pour « Last Amplifier ») : la fibre arrive jusqu'au pâté de maisons, les logements sont raccordés avec du cuivre.

Pour conclure sur cette partie un peu « geek », il vaut mieux opter (si on a la possibilité de le faire) pour un branchement FTTH. Les branchements FTTB et FTTLA plafonnent leur débit à 60 Mb/s en général.

Installation de la fibre optique

Une fois que vous avez testé votre éligibilité et choisi votre opérateur, vous devez souscrire une offre fibre (chez ce dernier) et fixer une date de rendez-vous pour le passage d’un technicien. Une installation dure entre 2 et 6h. Cela dépend du type d’installation (aérienne, souterraine) et de la distance qui sépare le point de branchement le plus proche de votre maison et votre prise optique qui se situe généralement proche ou à l’intérieur de votre tableau électrique.

Nous vous passons les détails de l’installation de votre fibre. L’essentiel, c’est que votre installateur paramètre finalement votre box et teste son débit. Si tout est bon, l’installation est terminée. Bravo les hommes en bleu (ou dans une autre couleur d’ailleurs).

À retenir !

  • Avant toute chose, vous devez vérifier que votre maison puisse être raccordée à la fibre optique en testant votre éligibilité. 
  • Les frais de raccordement à la fibre pour les maisons individuelles sont à la charge du propriétaire.

CONITY : la confiance, ça se construit

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK